FIRST LEGO League, un microcosme de la vie des affaires sous tous ses aspects

> Robogenie > FIRST LEGO League, un microcosme de la vie des affaires sous tous ses aspects

C’est quoi la First LEGO League ?

La FIRST LEGO League, souvent abrégée en FLL, est un tournoi de robotique dans une atmosphère compétitive.
Plusieurs équipes d’enfants de 9 à 16 ans s’y affrontent. Une équipe est composée de deux à dix participants et est supervisée par un « coach ».
La compétition se déroule sur une table recouverte d’un tapis de jeu imprimé avec des éléments de construction LEGO®.
L’idée est d’avoir un terrain de compétition sur lequel des enfants et ados peuvent s’affronter intellectuellement comme des sportifs sur un terrain de jeu.

First LEGO League : origine et histoire

Fondée en 1998 et basée aux Etats-Unis, la FIRST LEGO League est organisée dans plus de 88 pays et rassemble plus de 255 000 participants.
Son fondateur est Dean KARMEN, un défenseur obstiné de la science et de la technologie.
En 1989, il lance d’abord FIRST, de l’acronyme For Inspiration and Recognition of Science and Technology.
En tant qu’inventeur, il détient plus de 440 brevets, dont beaucoup pour des dispositifs médicaux innovants.

Logo de la First LEGO® League

Comment se déroule la compétition First LEGO League ?

Les participants doivent résoudre une “mission” à l’aide d’un robot basé sur le système LEGO® Mindstorms, sous la pression du temps, avec des ressources insuffisantes et des concurrents inconnus.
Le sujet du défi change chaque année.
Pendant la période de préparation, l’équipe construit, programme, analyse les informations et prépare une présentation de ses résultats de recherche, qui seront présentés au jury de la FIRST LEGO League le jour du tournoi.
Des talents d’orateur, reporters, photographes, documentalistes, présentateurs sont révélés au grand jour !

Quelles sont les épreuves à la First LEGO League ?

La compétition se compose de quatre épreuves.

Le match

Les robots conçus et programmés par les équipes, disposent de 2 min 30 pour résoudre de manière autonome un ensemble de missions (une quinzaine), sur un terrain de jeu de 3,5 m2 .
Une mission est une opération que le robot doit accomplir pour gagner des points, plus il remplit de missions plus le score sera élevé.
Deux tables de concurrents sont mises en parallèle car il y a des missions de coopération qui peuvent mettre en avant d’éventuels talents de négociateurs ou des missions offensives.
Sur le terrain, il y a une zone appelée base qui est le seul endroit où on peut manipuler le robot pour lui connecter des accessoires : la base est une boîte imaginaire. Elle est représentée par le périmètre inscrit sur le tapis. Elle est formée par des lignes, les bordures intérieures de la table adjacentes et a un plafond à 40 cm. La base est un volume, et non pas une surface. La base est le lieu de service du robot, sa préparation, sa ligne de départ et d’arrivée.
Chaque équipe aura au moins trois manches et rencontre trois adversaires. Il est bon de savoir que ce qui n’est pas interdit est autorisé !
Il ne sera retenu que le résultat en points du meilleur match.

Projet

Chaque équipe choisit un projet lié au sujet annuel qu’elle souhaite étudier.
Les équipes recherchent et analysent un problème, choisissent une question de recherche, prennent en compte ce que les « vrais » scientifiques et experts ont trouvé, décryptent les solutions déjà existantes, développent une solution innovante et partagent leurs découvertes.
Ils réalisent la solution en s’appuyant sur leur imagination et leur inspiration. L’invention doit être possible et son coût est raisonnable. La créativité et le plaisir ne doivent pas être oubliés.
Le jour du tournoi, chaque équipe a la possibilité de présenter ses résultats de recherche pendant cinq minutes à un jury sélectionné. Les membres du jury veulent s’assurer que tous les membres de l’équipe ont travaillé sur le projet de recherche.

Design

Le jury évalue la construction du robot et la qualité de sa programmation.
Tous les participants doivent pouvoir justifier la construction, la stratégie générale et expliquer les programmes.
Le prix est décerné à l’équipe qui fait preuve d’une créativité, une fantaisie extraordinaire dans la construction du robot associé à de l’efficacité ainsi qu’une structure solide et robuste.
Les programmes doivent être organisés de manière logique. Les variables (valeurs dans les programmes qui changent), les boucles et les conditions sont exploitées. Les séquences de programmes répétitives sont enregistrées dans MyBlocks (sous-programmes) et commentées.

Le choix des missions demande une analyse de la situation, une optimisation de la trajectoire, une planification de l’ordre des missions et une anticipation des difficultés.
La stratégie de déplacement du robot sur la table combine la gestion de la vitesse, de la position, de la direction et des trajectoires.
Le robot se déplace grâce à la rotation de ses roues, il faut donc traduire cette rotation en déplacement linéaire pour optimiser sa trajectoire.
Le design du robot met en œuvre le développement de stratégies d’apprentissages et la construction des accessoires demande une représentation des mouvements dans les trois dimensions.

Team work

L’enjeu du concours n’est pas uniquement technologique mais fait aussi appel aux capacités transversales : apprendre à travailler ensemble et à communiquer.
Un prix honore l’équipe avec le plus d’enthousiasme, le meilleur esprit sportif, un respect remarquable envers les membres de l’équipe et le plus grand soutien et assistance envers les autres équipes.
Le jury va tester la cohésion des membres de l’équipe en les mettant face à une problématique. Il cherche à savoir l’historique du travail du groupe, les compétences, l’implication et les responsabilités de chacun.
Il est aussi important de reconnaître l’importance de la conjugaison des forces de chacun et d’adapter son comportement car le jury s’attend à ce que l’équipe fasse preuve d’enthousiasme.

Les valeurs fondamentales de la FIRST LEGO League :

  • découverte : l’exploration de nouvelles compétences et idées
  • innovation : l’utilisation de la créativité et la persistance pour résoudre des problèmes
  • impact : l’application de ce que nous apprenons pour améliorer notre monde
  • inclusion : le respect mutuel et l’acceptation des différences
  • travail d’équipe : nous sommes plus forts lorsque nous travaillons ensemble
  • fun : apprécier et profiter de ce que nous faisons !

Le saviez-vous ?

LEGO® a produit 55 milliards de cubes en 2014.
Si tous les blocs LEGO® étaient répartis également entre tous les habitants de la Terre, chacun de nous en aurait 84 unités.

Pin It on Pinterest