Mais c’est quoi un robot ?

Aussi étrange que cela puisse paraître, il n’y a pas vraiment de définition standard pour un robot. En effet, la notion de robot évolue dans le temps.

Le robot : un cerveau reprogrammable qui déplace un corps.

Quelle est la première chose qui vous vient à l’esprit quand vous pensez à un robot ?
Pour beaucoup de gens, il s’agit d’une machine de type androïde, comme dans Star Wars, Terminator ou encore Star Trek.
Bien que ces robots captent notre imagination, de tels robots ne peuplent encore que la science-fiction.
Il est encore difficile de donner au robot suffisamment de « bon sens » pour interagir de manière fiable avec un monde dynamique.

Le robot selon Joseph Engelberger

Joseph Engelberger, un pionnier de la robotique industrielle, a déjà déclaré : “Je ne peux pas définir un robot, mais j’en connais un quand j’en vois un. Si vous considérez toutes les différentes machines que les gens appellent des robots, vous pouvez constater qu’il est presque impossible de trouver une définition complète. Tout le monde a une idée différente de ce qui constitue un robot.”

Qu’est-ce qu’un robot : définition

Les robots que nous rencontrerons le plus souvent sont des robots qui effectuent un travail trop dangereux, ennuyeux, onéreux ou simplement désagréable.
La plupart des robots du monde sont de ce type. Ils peuvent être trouvés dans les industries automobile, médicale et spatiale.
Cependant, un robot doit posséder certaines caractéristiques essentielles, ce qui peut aider à décider de ce qu’est un robot ou non Les robots sont des machines programmables qui sont généralement capables d’effectuer une série d’actions de manière autonome ou semi-autonome.

Les 3 facteurs qui définissent un robot

Trois facteurs importants constituent un robot :
– Les robots interagissent avec le monde physique via des capteurs et des actionneurs.
– Les robots sont généralement autonomes ou semi-autonomes. Ils peuvent être alimentés par énergie solaire, électrique, ou encore par batterie.
– Les robots sont programmables. Ils fonctionnent en suivant les instructions données par un ordinateur. Mais pour qu’ils y obéissent, un humain a dû informer l’ordinateur des instructions à donner et de quand les exécuter.

Certaines personnes disent qu’un robot doit être capable de « penser » et de prendre des décisions. Demander à un robot de « penser » suggère qu’il possède un certain niveau d’intelligence artificielle ou une « pensée robotisée ».

Les robots et l’intelligence artificielle (IA)

L’intelligence artificielle (IA) est une branche de l’informatique qui implique de développer des programmes informatiques pour accomplir des tâches qui nécessiteraient autrement une intelligence humaine.
Les algorithmes de l’intelligence artificiel (IA) peuvent aborder l’apprentissage, la perception, la résolution de problèmes, la compréhension du langage et/ou le raisonnement logique.

Mais même lorsque l’intelligence artificiel (IA) est utilisée pour contrôler les robots, les algorithmes IA ne constituent qu’une partie du système robotique plus large, qui comprend également une programmation de non-intelligence artificiel (non-IA).
Les programmes non-IA exécutent simplement une séquence d’instructions définie. De nombreux robots ne sont pas « artificiellement intelligents ».
Jusqu’à tout récemment, tous les robots industriels ne pouvaient être programmés que pour effectuer une série de mouvements répétitifs. Les mouvements répétitifs ne nécessitent pas d’intelligence artificielle.

Hall of fame
Les robots célèbres

Vous avez probablement entendu parler de plusieurs de ces célèbres robots :

Les robots fictifs de cinéma et séries tv

– R2D2 et C-3PO : les robots intelligents et parlant avec beaucoup de personnalité dans les films « Star Wars »
– The Robot dans la série télévisée « Lost in Space »

Les robots qui existent dans la vraie vie

Les robots les plus notables…

– Honda ASIMO : un robot qui peut marcher sur deux jambes comme une vraie personne
– HAL : une combinaison d’exosquelette développée au japon, conçue pour prendre en charge et étendre les capacités physiques de ses utilisateurs, en particulier les personnes ayant un handicap physique

… dont les made in France !

– Buddy : un robot français, autonome et avec des émotions propres. Il se contrôle par la voix, son écran tactile ou son application mobile
– Pepper : le robot français dont raffole le japon. Avec son allure volontairement « bienveillante », il parle, danse et répond aux questions de ses interlocuteurs grâce à ses trois caméras, quatre microphones et une multitude de capteurs intégrés
– NAO : un robot humanoïde français, autonome, interactif et entièrement programmable
– Leenby : un semi-humanoïde mobile, autonome et programmable, capable de s’orienter dans un environnement public et d’interagir naturellement avec ses interlocuteurs. Leenby a été imaginé, conçu et fabriqué en FRANCE
– InMoov : le premier robot grandeur nature imprimé Open Source 3D. Son concepteur Gael Langevin est français

Le robot qu’on utilise chez Robogenie

– MindStorms : le kit robotique populaire dans les milieux éducatifs de LEGO®

ROBOGENIE, utilise le robot LEGO® MindStorms pour enseigner la pensée informatique.
Nous vous offrirons une expérience robotique complète, accompagnée d’instructions de constructions et de missions de programmation ainsi que de l’application de commande de périphérique intelligents.

Le saviez-vous ?

En 2012, plus de 45 milliards de briques de LEGO® ont été produites.
Il faudrait juste 40 milliards de briques pour faire une colonne qui atteindrait la lune.
La distance moyenne terre-lune est de 384 000 Km. En « voiture », à 100 Km/h, le voyage vers la lune prendrait 160 jours !

Pin It on Pinterest